Spectacle programmé dans le cadre de la troisième édition de RÉEL/MENT, festival des arts du documentaire au Pays de Lorient - du 1er au 25 février
PLACEMENT NUMÉROTÉ

UNE LONGUE PEINE

COMPAGNIE DES HOMMES
Théâtre du Blavet
Jeu 13 fevrier 2020 / 20h30
Tarif A
DUREE > 1h30
Dès 12 ans
AVEC > MISE EN SCÈNE : DIDIER RUIZ ASSISTÉ DE MINA DE SUREMAIN / CRÉATION LUMIÈRE : MAURICE FOUILHÉ / CRÉATION SONORE : ADRIEN CORDIER / AVEC ANDRÉ BOIRON, ANNETTE FOËX, ERIC JAYAT, LOUIS PEREGO


















CITATION PRESSE :
« Annette, Eric, Louis, Alain, André, debout, dignes, livrent tout au long de la pièce une série de récits comme des fenêtres sur les oubliettes. On est saisi, effaré, ému, on rit aussi. » Stéphane Mercurio – Siné Mensuel
© Photographie : Emilia Stéfani Law
André, trente-cinq années de prison. Eric, dix-neuf années et cinq mois de détention.
Louis, dix-huit années de prison. Annette, compagne de Louis, huit années de parloir.

Une longue peine est une création théâtrale documentaire, impliquant d’anciens détenus qui ont purgé de longues peines d’incarcération et leurs proches.
Invitées à être les acteurs du spectacle, ils ont en commun d’avoir une profonde connaissance de l’enfermement. ils ont partagé l’expérience de la solitude et de l’isolement, de la séparation et de la connaissance de soi, du désarroi et de l’abandon, de la solidarité et de l’amour par-dessus les murs. Ils nous livrent leurs témoignages, libèrent la parole. Le théâtre est le lieu de la parole. De toutes les paroles. Le théâtre est le lieu du partage. Partageons avec eux.

Depuis plus de 15 ans, Didier Ruiz a fait de la création participative et du théâtre documentaire l’une de ses spécificités. Il travaille selon le procédé de ce qu'il appelle « la parole accompagnée ». Les participants répondent à des questions en face à face et sont invités à reformuler leurs témoignages devant les autres puis, dernière étape, les dire au public, sans passer par l'écrit, en faisant à chaque fois l'effort de répondre comme la première fois. Les mots changent, pas l'intention.
< Retour
Contact / Accès / Mentions légales / Administration